Avertir le modérateur

belote en ligne - Page 5

  • Revoir la valeur de sa main

    La stratégie de belote d’aujourd’hui sera basée sur un cas concret.

    Votre main vous sera présentée suivie de l’enchère de votre partenaire qui devrait permettre de refaire une estimation de la valeur de votre jeu.

    Votre équipier annonce « 80 cœur ».

    Votre main est la suivante :

     

    146-man1.jpg

    Qu’annoncerez-vous ? « passer », « 90 cœur » ou « 100 cœur » ?

    Si l’ouverture à « 80 Cœur » de votre partenaire indique le Valet de Cœur, soit le 9 de Cœur, et un As annexe. L’absence de l’autre gros atout devrait normalement vous inciter à « passer ». Toutefois, nous savons élever le contrat à la belote coinchée permet d’encaisser plus de points.

    Avec As-10 de Pique, et une coupe franche à trèfle, votre main vous permet largement d’envisager un contrat plus ambitieux.


    Intéressons-nous à l’enchère de « 90 cœur » et essayons de voir comment jouer la donne suivante :

     

    146-table.jpg

    Ouest entame Valet de cœur pour tenter de capturer les points contenus dans les atouts des adversaires. Quand il voit le 10 de Nord et l’As de Sud, il pense que son partenaire détient le 9 (d’après les enchères). Il met alors son As de trèfle, défaussé par son partenaire par le Roi de carreau. Il revient trèfle, coupé par Est qui joue son As de pique suivi de son 10 de pique.

    Puisque les piques ne sont pas coupés, il revient par 9, défaussé par Ouest avec 8 de carreau. Sud coupe par 9 de cœur et le reste revient aux attaquants. Est-Ouest s’est fait 148pts.

    En effet, est aurait pu faire une meilleure enchère, « 100 cœur » par exemple si on tient compte de l’As-10 de Pique, et la coupe franche à Trèfle.

  • La défausse par la coupe

    La stratégie de belote présentée dans cette donne commentée s’adresse particulièrement aux joueurs débutants.

    Si vous avez un singleton en mains, débarrassez-vous-en par une défausse. Sui l’occasion de défausser cette carte sur votre partenaire se présente, saisissez-la.


    Voici un exemple pour illustrer nos dires :


     

    125-table.jpg

    Retourne : Roi de carreau. Preneur : Est.


    Nord entame par l’As de trèfle et ramasse le 7 en Ouest, la Dame chez son partenaire, et le 8 en Ouest. Il poursuit avec le 10. Sud doit défausser... mais avec quelle carte ? Il a le choix entre : garnir le pli de Nord par le 10 de pique en espérant qu’il ne sera pas coupé ou bien défausser son valet de cœur.

    1er choix : défausser le 10 de pique

    Nord met son As de pique qui sera malheureusement le dernier pli encaissé par le camp Est-Ouest. Leur 10 de pique est sauvé. Le camp se sera fait 47 points.

    2nd choix : défausser le valet de cœur

    Son partenaire devra saisir l’appel : défausser 2 points au lieu d’en donner bien plus, c’est qu’il envisage la coupe avec 3 cartes à cœur dans son jeu. Il rejoue par Roi de cœur pour signifier à son équipier de revenir à pique s’il coupe. Sud coupe, joue pique pour Nord qui met ensuite sa Dame de pique pour une 2nde coupe. Sud revient encore avec pique et là, si Est ne met pas son 9 de carreau, l’As rapporterait un autre pli. Nord-Sud assure le « dedans » en encaissant 84 points dans la foulée.


    Quelle conclusion en tirer ?

    Une seule carte suffit parfois pour faire la différence et remporter ou faire chuter un contrat.

  • Comment faire avec un As long ?

    Notre donne commentée d’aujourd’hui aura pour sujet les risques encourus avec les As longs et la manière dont il faut s’y prendre pour les jouer a la belote.

    Imaginons un As cinquième.

     

    Un As cinquième n’a qu’une chance sur trois de ne pas se faire couper. Jouer un As cinquième nécessite donc des précautions et cette carte ne devra être jouée que s’il n’existe plus aucune autre possibilité de la défausser ailleurs. L’autre risque de l’As long se trouve dans une défausse éventuelle du partenaire.

     

    Voyez ces quatre mains :

     

    Le jeu est à carreau, Est a pris et c’est Nord qui entame.

     

    133-table.jpg

    La donne a été jouée comme suit :

    Avec ses cartes à trèfle, Nord envisage de faire couper le preneur et de l’affaiblir en atouts en l’obligeant à couper. Il entame par l’As de trèfle sur lequel son partenaire défausse du 10 de cœur et coupé par Est. Il ne restera au camp Nord-Sud que le pli de l’As de cœur, en tout 13 points.

    La donne aurait due être jouée de la manière suivante :

    Nord avait un bon plan de défense mais il a négligé la possibilité d’une main excentrée identique à la sienne chez le preneur. Il doit alors trouver le moyen de défausser l’as de trèfle chez son partenaire et surtout entamer par une autre couleur.

    L’As de cœur est une possibilité, 23 points de gagnés avec le 10 de Sud. Entamer par As de pique, coupé par Est. Les atouts adverses épuisés, Est met 9 de cœur, pris par Nord. Sud doit garder son 10 pour plus tard. Nord revient avec pique et redonne la main en Est, qui revient à cœur et Nord met son As de trèfle. Les défenseurs encaissent en tout 39 points.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu