Avertir le modérateur

belote gratuit

  • Bien choisir le moment pour revenir

     Savoir revenir au bon moment


    La stratégie de belote d’aujourd’hui décrit un plan de jeu pour soutenir le partenaire. Nous allons nous servir de deux exemples.


    Diagramme n°1 :


    153-table-1.jpg

     

    Sud prend le jeu à Trèfle, Nord entame par 8 pique, son singleton. L’As d’Ouest lui donne la main et il a tout intérêt à revenir pique. En effet, Sud pourrait jouer un petit pique, ne sachant pas que la plupart des pique se trouvent en Ouest. En coupant par un petit atout, il laissera le 9 s’enfuir.


    Diagramme n° 2 :

     

     

     

    153-table-2.jpg


     


     

     

    Les mains de Nord et de Sud ont été échangées, et la main d’Est modifiée au niveau des atouts.

    Dans ce cas, les attaquants ne pourront avoir le 9, Sud n’ayant plus la possibilité de prendre la main pour faire « uppercut » au 9. Même en jouant atout, Nord ne pourra pas non plus avoir ce 9.

    Il est pourtant tout à fait possible de capturer ce 9 : Ouest rejoue pique par As, coupé par Sud par son As, surcoupé par le 9 d’Est qui sera encaissé par le Valet.


    Conclusion:

    Quand vous êtes le seul à posséder une couleur, rejouer cette couleur va affaiblir les autres joueurs. Ce type de manœuvre ne devrait pas porter préjudice à votre partenaire. En fait, tout dépend de la position de votre partenaire par rapport au preneur et de la force de ses atouts.

    Pour savoir la force en atout du partenaire, dites-vous juste que si vous êtes court à l’atout, votre partenaire pourrait avoir une longue. Dans le cas contraire, revenez avec votre longue et sacrifiez les atouts de votre partenaire pour affaiblir vos adversaires en atouts dans la même foulée mais aussi pour donner plus de valeur à votre longue à l’atout.

     

    Retrouvez-nous sur le site pour des parties de belote gratuit !

     

     

  • La coupe forte

    La belote est un jeu qui nécessite de la réflexion mais parfois l’automatisme de jeu l’emporte sur la réflexion devant certaines situations qui pourraient sembler banales et des cas qui ne semblent pas bien compliquées. Et pourtant cela peut s’avérer dangereux.

    Considérez le diagramme suivant :

    table1.jpg

     

     

     

     

     

    Dans cette donne, l’atout est carreau et la retourne est le Valet (de carreau donc). Nord entame par l’As de pique. Suivez bien :

    Nord a bien vu que le 10 a suivi et portant il opte pour l’As de cœur. Il voit ensuite la Dame en Est et hésite à continuer. En fait, sa main est trop excentrée et il peut se faire couper à tout moment. Par prudence, il va envoyer : le 7 de trèfle, coupé par le déclarant par Roi de cœur. Maintenant, tout est entre les mais du joueur en Sud. Quelle carte va-t-il jouer ? Toutes les couleurs sont passées et il ne reste plus au camp défenseur que l’atout pour faire des plis.

    Le déclarant a demandé la coupe à son partenaire car il y avait de fortes chances pour que le 10 suive. Avec votre jeu, vous vous assurez le pli du 9 de carreau et ce sera aussi le meilleur moment pour sauver votre 10 de cœur.

    Solution :

    coupez par 9 d’atout et revenez avec 10 de trèfle pour raccourcir le déclarant. Vos petits atouts vous rapporteront peut-être d’autres plis. Vous pouvez voir en effet, au vu des quatre mains, que si Sud n’avait pas coupé ce Roi de cœur par 9, l’As de carreau l’aurait remporté et avec, le 10 de cœur.

     

  • La défense en belote

    Cet article vous présente succinctement le jeu de défense à la belote. Un joueur qui a l'initiative du jeu dispose d'un atout majeur qu'il a tout intérêt à mettre à profit puisqu'il a aussi le choix de la couleur. Avec les bonnes techniques, il pourra être le premier à affranchir une couleur et devancer les adversaires.
    Si l'entame appartient aux défendeurs, en choisissant la bonne couleur en début de manche, ils pourront vaincre les attaquants. Sinon, l'avantage ira à leurs adversaires.

    Les cartes en main et les renseignements recueillies sur le jeu de son partenaire influenceront la décision. La réussite dépendra en outre de l'esprit de synthèse et de la rapidité à délier le jeu en plus du plusieurs éventualités : avec une main faible en atouts, en commençant par l'As, on pourra éviter la capot ; avec une longue, un atout fort, un jeu répétitif en atout ou en couleurs, entamez avec la longue ; avec une main moyenne, estimez les risques tout en étudiant les différentes possibilités et en évitant les précipitations.

    Avec un « singleton » non maître en mains, jouez-le en espérant que votre coéquipier ramasse le pli et revienne dans la couleur : vous pourrez couper et assurez ainsi deux plis. En effet, un singleton passera mieux à l'entame plutôt qu'en cours de manche.
    Avec une main qui ne vaut rien, commencez dans une couleur qui pourrait donner l'avantage à votre partenaire. Pour savoir quelle couleur jouer, servez vous des indications glanées dans les annonces, les enchères, les probabilités.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu